Couture pour femme

Un sweat qui devient veste

Ou là là, l’heure est grave ! Je me lance un super défi perso sur lequel je ne peux pas échouer 😀

Je vous place le contexte : lors d’un repas de famille avec une de mes cousines, on discute un peu chiffon et du coup pour moi couture 🙂 Ce jour-là je portais la robe Flo de la Maison Victor et elle me parle de certains de ses vêtements qu’elle ne peut pas porter parce qu’ils ont des défauts. Je lui propose de me les apporter pour que j’y jette un coup d’œil J J’adore rendre service et si c’est dans le cadre de ma passion, c’est encore mieux !

Parmi les retouches (ourlets, ajout de passants, modification de bretelles), il y a ce sweat dont les coutures ont été très mal faites puisqu’elles sortent de partout …. Le tissu est déchiré sur le bord de certaines coutures et le tissu est très étrangement taillé car le sweat est à la fois trop juste en largeur au niveau de la poitrine mais trop large au niveau de l’encolure …

Par contre le tissu est très joli, je trouve et c’était vraiment dommage de ne pas pouvoir le porter ! Quand ma cousine l’a porté, je ne sais pas pourquoi mais j’ai tout de suite vu une veste 🙂 Pour la mi-saison, je pensais peut-être avec une doublure légère et des poches.

Ça c’était le projet, en 2h c’était fait, pose du zip incluse.

Oui mais non. En fait ce n’est pas 2h mais 8h40 que ça m’a pris pour arriver à ceci :

Je ne sais même pas comment qualifier ce tissu. Je n’ai jamais vu quelque chose de pareil, une calamité totale ! Les fils qui pètent de partout, les coutures qui ne tiennent pas, impossible à repasser sans cramer les fibres, même avec une pattemouille ou sèche … en bref une horreur.
Du coup, au lieu de simplement couper devant et ajouter un zip, voici ce que j’ai du faire :

  • J’ai ouvert devant au ciseau, pile au milieu mais pas jusqu’en haut. Le col est composé de perles toutes liées les unes aux autres et cousues au vêtement sur une sorte de biais épais. J’ai donc consolidé les perles autour de l’ouverture que je voulais faire afin qu’elles ne partent pas.

  • J’ai ensuite voulu m’atteler à l’envergure de la veste qui vraiment n’était pas confortable. J’ai donc commencé à découdre les coutures des côtés, et voyant que tout le tissu se délitait littéralement, j’ai décousu les coutures de tous les côtés, jusqu’aux poignets. Et les épaules bien entendu.
  • Les poignets étaient terminés par du bord côte, que j’ai dû retirer délicatement.

  • Pour l’aisance des manches et la réparation des coutures, j’ai coupé 2 bandes dans de la suédine que j’ai ajouté aux coutures de la manche. J’ai froncé un peu le tissu aux poignets pour pouvoir remettre le bord-côte.
  • J’ai également ajouté des losanges de tissu à l’arrière des épaules afin de gagner 5,5 cm sur chaque bras.

  • J’ai également ajouté, sur le même principe, 2 bandes de suédine de part et d’autre de l’ouverture que j’ai faite devant afin de pouvoir ajouter le zip. Sur le tissu, il n’aurait jamais tenu et tout se serait arraché la première fois que ma cousine aurait voulu fermer la veste …pas top.

  • Sur ma lancée, j’ai ajouté des bandes de suedine toujours sur les côtés de la veste. Pour ne pas que la taille change alors qu’elle lui allait bien, j’ai créé un pli dans la suédine pour recoudre au bord-côte.

  • De la, la veste commence à prendre une forme assez simpa
  • Bon, comme dit précédemment, le tissu était impossible à repasser, du coup sur le moment je me suis dit qu’une doublure intégrale serait l’idéal pour ne pas sentir toutes les coutures à l’intérieur. Du coup c’était parti pour la doublure dans une viscose que je destinais à l’origine à un chemisier ou un Kimono.

Et c’était – enfin – terminé. Et aussitôt rendu à sa propriétaire 🙂

Réflexion faite, j’aurais peut-être du thermocoler tout l’intérieur de la veste avec un thermocolant noir au lieu de tout doubler, peut-être que ça aurait solidifié les coutures. La doublure va d’une part éviter les coutures de gratter et d’autre part va alléger la pression faite sur les coutures extérieure quand la veste va être mise et retirée. MAIS le thermocollant aurait peut-être fait le même job, je ne sais pas trop, mais j’aurais gagné un temps prodigieux ! 🙂

Dans tous les cas je suis bien contente d’avoir eu un cas pratique de customisation – ma première :D. Et c’est dans la difficulté que l’on apprend le plus, donc là j’ai vaaaaachement appris dirons-nous 😀

J’espère quand même que la veste tiendra et que ma cousine pourra la porter 🙂

Passez une excellente journée !!

Anne-So

Un commentaire sur “Un sweat qui devient veste

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s